18/12/2010

Calogéro C'est d'ici que je vous écris & Cali L'amour fou

calogéro 002.jpgCalogéro C'est d'ici que je vous écris

 

Une tasse de thé

La chaise est un peu bancale

Ce n’est pas bien rangé

Je sais

 

Rien de bien original

Le piano est accordé

Aux fenêtres un ciel, des étoiles 

Je m’évade

 

Refrain :

C’est d’ici de ce nid que je vous dis ma vie

Tous mes dénis, mes envies

Que j’attends, que j’entends passionnément

Que je prie

Indécis, décidément des si j’en ai tant

Mes cris je vous les dédie

C’est d’ici de ce nid

D’ici que je vous écris


Cali Bruno Caliciuri.jpgSi tu veux visiter

On en fait vite le tour

J’aime cette lumière l’été

 

Des machines bizarres

Des cahiers bleus raturés

Là c’était ma première guitare

Tu vois

 

Refrain :

C’est d’ici de ce nid que je vous dis ma vie

Tous mes dénis, mes envies

Que j’attends, que j’entends passionnément

Que je prie

Indécis, décidément des si j’en ai tant

Mes cris je vous les dédie

C’est d’ici de ce nid

D’ici que je vous écris

 

C’est d’ici des ces nuits, de ces doubles vie que naissent mots et mélodies

 

D’ici qu’à l’infinie je vous redirez merci

 

C’est ici cette nuit, d’ici que je vous écris.

 

*****************

Cali L’Amour fou

 

Je dois enlacer, je dois embrasser

Même vite, même dans le noir

Toujours si difficile de trouver

Un autre noyé, un autre désespoir

 

N’y a-t-il donc personne qui ait besoin de moi

De ma chaleur

De me serrer trop fort

De me lécher les joues

De me lécher les lèvres

De me lécher la peau

De m’aimer à la mort

 

Personne, personne, personne

Ne vit sans l’amour fou

Personne, personne, personne

Ne vit sans l’amour fou

 

J’ai besoin de tenir

Et couver une main

D’embrasser des paupières

Sans amour je suis rien

Je cherche une solitude

M’étouffer dans des bras

J’ai besoin de brûler

De vivre une dernière fois

 

Si je n’ai plus droit à tout ça

Abattez-moi

Abattez-moi comme un chien

Si je n’ai plus droit à tout ça

Abattez-moi

Abattez-moi comme un chien

 

Personne, personne, personne

Ne vit sans l’amour fou

Personne, personne, personne

Ne vit sans l’amour fou

 

Au fond d’un cinéma

A l’arrière d’une voiture

Mon cœur doit battre, battre, battre

Suis-je le seul noyé

Le seul désespéré

Je veux tout, tout, tout

Recommencer

 

Connaître à nouveau la peur des tout débuts

Au tout début, oh c’était bien

Si je n’ai plus droit à tout ça

Abattez-moi

Abattez-moi comme un chien

 

Personne, personne, personne

Ne vit sans l’amour fou

Personne, personne, personne

Ne vit sans l’amour fou

 

J’ai aimé le sourire que tu portais

Quand tu venais me voir à la sauvette

Tu te souviens, dis

Entre deux portes, entre deux mensonges

Tu te souviens, dis

Un homme te vouait l’amour désespéré

Et puis un autre, pour une fois j’étais l’autre

Tu te souviens, dis

J’ai aimé la jeune fille qui nous tenait la main

Tu te souviens, dis

Tout en haut de nos 16 ans

Tout en haut de Fillols

Elle attendait le baiser de ses amoureux

Et sous son kilt trop court

Ses fesses qui hurlaient

Comme un cadeau de dieu

Et puis toutes ces promesses

A toi, à moi, à tous les deux

Tu te souviens, dis

 

Personne, personne, personne

Ne vit sans l’amour fou

Personne, personne, personne

Ne vit sans l’amour fou

17:04 Écrit par Véronique dans Musique, Paroles des chansons | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.